Ce à quoi je m’intéresse

IMG_1642Mon champ professionnel de réflexion et d’action est l’amélioration du fonctionnement de l’entreprise. Un champ que j’essaie d’aborder dans une perspective globale c’est-à-dire sans le découper prématurément, voire a priori, en tranches de spécialités ou de natures d’objectifs. Une approche « généraliste » qui a ses limites et ses exigences.

Et notamment celle de s’intéresser à l’étage du sens, et pas seulement aux recettes et bonnes pratiques, rarement universelles

Il comporte deux types de problématiques autrefois distinctes mais aujourd’hui indissociables :

  • quels modes d’organisations privilégier : comment les concevoir pour qu’ils génèrent, et dans la durée, les performances attendues, avec la capacité à évoluer en fonction des contraintes et enjeux externes et internes.
  • comment s’y prendre pour les installer ?

En sachant que nous sommes entrés dans une période de remises en cause profondes et de foisonnement des innovations, dues en particulier à l’impact déstabilisateur mais porteur d’opportunités de la révolution digitale.

Tout ce qui touche à ces sujets m’intéresse : d’abord pour alimenter ma réflexion sur le devenir des entreprises dans lesquelles j’interviens, mais aussi pour en apprécier l’impact sur mon activité de consultant en management. Une activité que, pour avoir été formé à l’école Bossard après un premier parcours opérationnel, je considère non comme une simple posture de management parmi d’autres, mais comme un métier à part entière.

Publicités